Marc 8 v 34 à 35(PVV)

34Là-dessus, Jésus appela la foule ainsi que ses disciples et leur dit : — Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il suive la trace de mes pas. 35En effet, celui qui est préoccupé de sauver sa vie d’ici-bas, perdra sa vie véritable ; mais celui qui acceptera de perdre sa vie ici-bas par amour pour moi et pour l’Evangile, trouvera la vraie vie.

Philippiens 2 v 3 à 4 et 5 et 6 à 11

N’agissez pas en vue de la satisfaction de vos désirs particuliers. Laissez tomber tout esprit de rivalité. Que ni la vanité, ni le désir de faire bonne impression ne commande vos actions. Que, par humilité, chacun considère son frère comme meilleur et plus important que lui-même. Apprenez à reconnaître la supériorité des autres. Ne pensez pas seulement à vos intérêts personnels ou à l’avantage que vous pouvez tirer des autres, désirez au contraire le bien de votre prochain et prenez ses progrès à cœur.

A l’école de Jésus-Christ

Ayez pour tous l’estime que l’on se doit en Christ, et que votre attitude envers les autres procède de votre vie en lui. Prenez modèle sur Jésus-Christ. Ayez en vous les pensées et les sentiments qui l’animaient jadis :

Le Christ, dès l’origine, fut d’essence divine, un avec le Dieu saint. Il avait sa nature, sa gloire sans mesure, ses attributs divins. Loin de mettre sa joie à trouver une proie dans son égalité avec le Dieu suprême, il s’abaissa lui-même, avec humilité. Le Roi de tous les êtres ici-bas voulut naître en simple serviteur. Esclave volontaire, il a vécu sur terre sans éclat, sans honneur. Homme parmi les hommes, il fut ce que nous sommes, en tout semblable à nous. Humble et sans apparence, dans son obéissance il alla jusqu’au bout. Il humilia son âme jusqu’à la mort infâme d’un criminel en croix. Au trône de lumière, il fut, par Dieu son Père, élevé Roi des rois. A lui honneur suprême, couronne, diadème, et sceptre tout-puissant. Jésus, nom qui surpasse, dans le temps et l’espace, tous les noms existants. 10 Devant Jésus le Maître, un jour devront paraître hommes, anges, démons. Dans les cieux, dans ce monde, sous la terre et sous l’onde, tous genoux fléchiront. 11 En Maître, tous l’acclament, toute bouche proclame : Jésus-Christ est Seigneur. A la gloire du Père, le ciel, l’enfer, la terre, exaltent le vainqueur.

Hébreux 9.11–15 (PVV)

11Or, à présent, le Christ a paru. Il est le grand-prêtre du régime nouveau. Il est venu avec tous les biens annoncés d’avance qu’il nous a acquis et qui sont maintenant à notre disposition. … 12Il a pénétré une fois pour toutes dans le lieu très-saint pour offrir son propre sang, et non celui de boucs ou de veaux. Il nous a ainsi acquis une libération définitive, une éternelle réconciliation avec Dieu. 14 … à combien plus forte raison le sang du Christ purifiera-t-il notre conscience pour nous libérer des œuvres inutiles pour que nous puissions servir le Dieu vivant. Poussé par l’Esprit éternel, il s’est offert lui-même à Dieu, comme une victime sans défaut et sans tache. 15 …. Par sa mort, il a délivré les hommes de leurs péchés, …. Par elle, ceux que Dieu a appelés peuvent entrer en possession de l’héritage éternel qu’il leur avait promis.

Éphésiens 5.25–27 (S21)

25… Christ a aimé l’Eglise. Il s’est donné lui-même pour elle  26afin de la conduire à la sainteté après l’avoir purifiée et lavée par l’eau de la parole,  27pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.

2 Timothée 2.3–7 et 11 à 14 (PVV)

3 Sache endurer la fatigue. Ne recule pas devant la peine. Tel un vrai soldat de Jésus-Christ, prends, comme moi, ta part de souffrances. 4Quiconque embrasse le métier des armes renonce à son gagne-pain ordinaire pour être entièrement à la disposition de son supérieur. Il refuse de se laisser entraîner dans des préoccupations bourgeoises pour pouvoir donner pleine satisfaction à l’officier qui l’a enrôlé. Aucun soldat partant en campagne ne s’embarrasse des affaires de la vie civile, s’il veut plaire au chef qui l’a pris à son service. 5De même, il ne suffit pas de participer à une compétition sportive pour être vainqueur : jamais on n’a vu un athlète gagner la coupe sans avoir respecté toutes les règles du jeu.

6Le cultivateur, de même, doit commencer à travailler dur s’il veut récolter ; mais, d’autre part, c’est à lui, qui a peiné, de jouir en premier des fruits de la terre. 7Médite bien ces images et cherche à en saisir toute la signification. D’ailleurs, le Seigneur stimulera ton intelligence et te donnera la clairvoyance nécessaire pour comprendre toutes ces choses.

11 Car un fait est certain : Si nous mourons avec lui, avec lui nous revivrons ; si nous souffrons avec lui, avec lui nous règnerons. 12Et si nous persévérons, par lui, nous triompherons. Mais si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13Si, manquant à notre foi, nous devenons infidèles, lui, il restera fidèle, car il ne pourra jamais se renier lui-même. Ce sont là des paroles entièrement dignes de foi.

14 C’est ce qu’il te faut rappeler sans cesse à tes auditeurs, afin que cela s’imprègne dans leur mémoire. Adjure-les solennellement devant Dieu, d’éviter les disputes de mots qui ne mènent à rien — si ce n’est au désarroi intérieur et au déséquilibre de ceux qui leur prêtent attention.

Jude 20–25 (PVV)

20 Mais vous, mes chers amis, bâtissez votre vie sur le fondement de votre foi très sainte : priez dans la communion du Saint-Esprit et avec sa puissance. 21Maintenez-vous dans l’amour de Dieu et dans l’attente du jour où notre Seigneur Jésus-Christ manifestera sa bonté compatissante, en vous accordant la vie éternelle. 22 Ayez pitié de ceux qui hésitent, cherchez à les convaincre : 23 sauvez-les, arrachez-les du feu. Ayez aussi pitié des autres, mais qu’à votre attitude envers eux se mêle la crainte d’être contaminés par leurs passions sensuelles, tout comme vous redouteriez de toucher même les habits portés par un malade contagieux. 24A celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître en sa glorieuse présence, sans reproche et exultant de joie, 25au Dieu unique qui nous a sauvés par Jésus-Christ notre Seigneur, soient la gloire et la majesté, la force et l’autorité, comme avant tous les temps, ainsi maintenant et durant toute l’éternité ! Amen.