Sélectionner une page

SE PREPARER

Amos 4:12 C’est pourquoi je te traiterai de la même manière, Israël ; Et puisque je te traiterai de la même manière, Prépare–toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël !

Dernièrement, un acteur de cinéma, Michel Piccoli est décédé .Alors qu’aux informations ont retracé sa carrière, une phrase de celui-ci m’a interpellé .

Il a dit que comme il n’allait aller ni en enfer, ni au paradis, il n’avait rien à craindre .

Malheureusement pour lui, la Bible ne parle aucunement d’un endroit qui serait entre les deux . Au contraire, soit on est d’un côté, soit de l’autre . On ne peut pas être un peu avec Dieu, et un peu avec le monde . C’est soit l’un ou l’autre .

Jean-Bernard nous parle de la fiancée dans ses messages, et une fiancée ne peut pas vouloir se marier avec son futur mari et en même temps aimer un autre homme, ce serait de l’infidélité .

Dans Amos, Dieu ne nous prend pas en traître, Il nous avertit, prépare-toi à rencontrer ton Dieu . Un chanteur a écrit ces paroles, vivre aujourd’hui comme si c’était le dernier . En effet,celui-ci s’est enfui de son pays où il y a eu un génocide abominable, je crois même qu’il a perdu des membres de sa famille, et à travers ce chant il a voulu exprimer que chaque jour il ne savait pas si celui-ci aurait été le dernier .

Sachons être toujours veillant et prêt, nous ne savons que sera demain .

Soyez bénis.

RADIO

Aujourd’hui on a toutes sortes de technique pour voit à l’intérieur de notre corps, radio, I.R.M., échographie etc…

Pour les futurs parents, Quel bonheur de pouvoir découvrir leur futur enfant . Mais parfois, c’est la mauvaise nouvelle de découvrir une grave maladie  Mais il arrive que celle-ci soit découverte à temps et guérisse .

Tout a commencé avec la découverte des rayons X . Mais je connais quelqu’un qui possède des supers rayons X, c’est évidemment notre Dieu.

Malgré toute la technologie de la science, parfois il y a des choses qui ont échappés aux radiologues, mais rien n’échappe qy Dieu .

Rien ne peut rester cacher qy ses yeux, tout est découvert et nu devant Lui .

Ma prière est que je ne veux rien cacher devant Lui, d’ailleur c’est impossible, Il voit tout,et qu’il me montre ce qui Lui est désagréable dans ma vie

Soyez bénis

Éphésiens 4.31-32.

« Ne gardez pas dans votre cœur le mal qu’on vous a fait. Ne vous énervez pas, ne vous mettez pas en colère, faites disparaître de chez vous les cris, les insultes, le mal sous toutes ses formes. Soyez bons les uns pour les autres, ayez un cœur plein de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.

PSAUME 133

1 ¶ Cantique des degrés. De David. Voici, oh ! qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble !
2 C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements.
3 C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité.

Ce psaume revêt un sens particulier, alors que nous ne pouvons pas nous réunir physiquement . Heureusement, nous avons des moyens techniques pour nous voir, mais cela ne remplace pas nos réunions dans l’église .

Cela me fait penser que ce psaume est connu, lu, mais que l’on n’en prend vraiment la valeur, quand on est confronté à ce que nous vivons actuellement, la séparation .

Parfois, n’avons-nous pas eu cette pensée, encore allez à la réunion, c’est toujours la même chose . Je pense que si, c’est comme quand on se lève le matin pour aller à l’école ou au travail, on a la flemme, c’est toujours la même rengaine, boulot, métro, dodo . Mais aujourd’hui, si l’on posait la question à ceux qui ont repris le chemin du travail, la majorité dirait qu’elle est heureuse de retrouver une vie normal .

Vivement que l’on se retrouve et peut-être serons-nous moins râleur,je parle pour moi .

Soyez bénis

LA COCCINELLE

LA COCCINELLE

Une minuscule coccinelle

Tente de gravir un gros caillou

Qui se trouve être trop haut pour elle,

Dangereux à s’y rompre le cou .

Mais elle s’obstine, puis s’entête

Sur l’ obstacle qui vraiment l’embête.

Voilà que la fatigue la guette,

Elle s’en moque, rien ne l’arrête .

Elle veut, envers et contre tout,

Réussir ce pari un peu fou .

A corps perdu, sans recul, s’y jette,

Refuse éventuelle défaite .

Passe par là, une hirondelle

Toute abasourdie, au-dessus d’elle .

Elle regarde alors la scène,

En se posant, ressent de la peine .

Sans plus alors attendre, la hèle :

« Veuillez m’excuser, s’exclame-t-elle,

Auriez-vous perdu votre cervelle ?

Servez-vous donc plutôt de vos ailes « .

Elle fulmine alors de colère

Et dédaigne ce sage conseil :

« Mêlez-vous de vos propres affaires,

Allez de votre vol dans le ciel « .

On est souvent cette coccinelle,

Réfutant l’aide de l’Éternel,

Délaissant Ses armes efficaces,

Pour d’autres, humaines et fugaces .

Combien de foi n’ai-je pas négliger les conseils de Dieu, tel un enfant qui ne veut pas d’aide de ses parents pour une chose qu’il ne peuve réussit seul .

Combien de fois ai-je négliger ses recommandations .

Combien de fois, comme cette coccinelle, ai-je refuser de me servir des moyens que Dieu me donne pour en prendre d’autres qui m’amènent à la catastrophe, ou me fatigue Inutilement .

Je me souviens que mon père, quand il voulait m’aider pour mes devoirs, je ne l’écoutais pas et je me targuais de savoir mieux que lui . Alors il me laissait et finalement je n’avais pas une bonne note à l’école .

Ne soyons pas comme cette coccinelle, écoutons les bons conseils, ne soyons pas têtus, surtout quand cela est conduit par Dieu .

Soyez bénis .