Sélectionner une page

Jude 20–25 (PVV)

20 Mais vous, mes chers amis, bâtissez votre vie sur le fondement de votre foi très sainte : priez dans la communion du Saint-Esprit et avec sa puissance. 21Maintenez-vous dans l’amour de Dieu et dans l’attente du jour où notre Seigneur Jésus-Christ manifestera sa bonté compatissante, en vous accordant la vie éternelle. 22 Ayez pitié de ceux qui hésitent, cherchez à les convaincre : 23 sauvez-les, arrachez-les du feu. Ayez aussi pitié des autres, mais qu’à votre attitude envers eux se mêle la crainte d’être contaminés par leurs passions sensuelles, tout comme vous redouteriez de toucher même les habits portés par un malade contagieux. 24A celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître en sa glorieuse présence, sans reproche et exultant de joie, 25au Dieu unique qui nous a sauvés par Jésus-Christ notre Seigneur, soient la gloire et la majesté, la force et l’autorité, comme avant tous les temps, ainsi maintenant et durant toute l’éternité ! Amen.

Hébreux 1.1–3 (PDV) & Hébreux 2.1–3 et 14 à 15(PVV)

1Autrefois, Dieu a parlé aux ancêtres par les prophètes,  ….2Maintenant, en ces jours qui sont les derniers, Dieu nous a parlé par son Fils. C’est par ce Fils qu’il a créé le monde, et c’est lui que Dieu a choisi pour entrer en possession de toutes choses. 3Toute la gloire de Dieu brille sur lui. Ce Fils est vraiment ce que Dieu est, et sa parole puissante soutient le monde. Il a lavé les êtres humains de leurs péchés, puis il s’est assis dans les cieux à la droite du Dieu très puissant.

&

1Puisque Dieu nous a parlé par son propre Fils, nous devons prendre d’autant plus au sérieux les enseignements que nous avons reçus et nous y attacher fortement. Autrement nous risquons d’être entraînés à la dérive par le courant de notre temps et de manquer le but. 2La Loi de Moïse, …, a eu sa pleine validité : chaque infraction et chaque désobéissance était punie comme elle le méritait. 3Comment pourrions-nous alors nous-mêmes échapper au châtiment, si nous venions à mépriser une occasion de salut aussi exceptionnelle et que, par indifférence, nous négligions d’y prêter attention ? Car ce salut a été tout d’abord annoncé par le Seigneur lui-même. …

14Puisque ces « enfants », comme il les appelle, sont des hommes de chair et de sang, il devait partager notre condition humaine. Il l’a fait, afin qu’en passant lui-même par la mort, il puisse ravir le pouvoir à celui qui détenait la puissance de la mort, c’est-à-dire au diable. 15Ainsi il a délivré ceux que la peur de la mort tenait, leur vie durant, dans un véritable esclavage.