Décès de Valérie

Valérie, la femme de mon frère Franck est décédée hier.

Evidemment, beaucoup de tristesse dans la famille. J’en suis très affecté j’étais très proche de ce couple qui m’avait beaucoup aidé dans les moments difficiles de mon divorce.

Ca va être particulièrement difficile pour mon frère, ses enfants, la maman de Valérie qui a perdu son mari il y a deux ans et Philippe, le frère de Valérie très proche de sa sœur.

Avis aux intercesseurs!

En tout cas merci à l’Eglise d’avoir prié.

 

 

Nouvelles de Valérie ma belle soeur et mon frère Franck

Tout d’abord un immense merci pour vos prières pour Valérie et Franck. Les premières opérations pour arrêter l’hémorragie et stabiliser la situation se sont bien passées. Ma belle sœur entre dans une phase critique où le cerveau réagit face au stress de l’hémorragie en contractant ses vaisseaux et réduisant l’apport en oxygène. Cela dure environ une semaine. Mon frère Franck est dans une très grande souffrance, sa femme, sa famille c’est le centre de son univers. Il a toujours eu une écoute respectueuse de ma foi mais il y a chez lui une forteresse de rationalité. Cet évènement est bien sûr une brèche que notre Seigneur peut ouvrir dans son système de pensée.

Je vous remercie de continuer de prier pour eux.

décès de la maman d’Anne Sophie

La maman d’Anne Sophie est partie rejoindre notre Papa céleste dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce n’était pas du tout attendu, elle a fait un AVC très grave la nuit précédente. Anne Sophie a le moral quand même car elle voit cela comme une véritable délivrance pour sa maman qui avait une vie vraiment difficile. Mais bon…la séparation, évidemment ce n’est pas facile, c’est un choc inattendu et elle doit assumer avec sa soeur les démarches et l’organisation de l’enterrement, son papa n’étant pas en capacité de le faire. Elle a vraiment besoin de nos prières pour la soutenir durant cette semaine éprouvante. Un immense merci.

Les trois parties de l’être vues par le Pasteur Freddy De Coster

Hello! Ci-dessous un petit article que m’a envoyé André Delouvy : Une petite révision du message de dimanche en somme.

Faisons l’homme à Notre image, par Freddy De Coster

** FAISONS L’HOMME A NOTRE IMAGE
————————————————————

« Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance. »

Genèse 1 v.26

Bonjour à toutes et à tous !

L’homme, une trinité à l’image structurelle de Dieu

Toute théorie qui cherche à faire croire que l’être humain originel serait de telle ou telle race, comme si Dieu avait des préférences^1, serait, de fait, mue par des intentions politiques ou culturelles dévoyées.

L’homme est la seule création à l’avoir été à l’image de Dieu, à l’image structurelle de Dieu. Ainsi, l’être humain est « un », parce qu’il est une synthèse d’un corps, d’une âme et d’un esprit, qui, à leur tour, sont la synthèse d’autres composantes fondamentales.

Ainsi,

L’âme de l’être humain lui procure la conscience de soi, du « moi ».
C’est l’organe de son intellect, de sa décision, de sa pensée, de ses émotions, de ses croyances, de son discernement, en un mot : de sa personnalité.

Le corps de l’être humain est le véhicule qui lui offre sa conscience du monde qui l’entoure. Sans cette enveloppe, il ne peut rentrer en contact avec autrui ni prendre conscience de la signification de sa vie. Le corps est son expression, sa force, son véhicule et déploie ses cinq sens principaux que sont l’ouïe, le toucher, la vue, l’odorat et le goût. Le corps a trois instincts fondamentaux que sont l’alimentation, la reproduction et l’auto-défense.

L’esprit de l’être humain lui donne sa conscience de Dieu. C’est l’endroit de la communion spirituelle. Souvent l’Ancien Testament dit le « cœur »^2. L’esprit donne à l’homme le privilège unique du discernement du bien et du mal. Son esprit est aussi ce qui correspond à la « mentalité » (mind) de l’homme, ce qui lui donne une intelligence spirituelle et lui confère la notion de l’éternité. La recherche du bonheur selon Blaise Pascal demande de remplir ce « vide en forme de Dieu dans le cœur de chaque homme »^3.

** GOOD NEWS
————————————————————

Si la Bible nous invite à vivre par l’Esprit, c’est que l’Esprit exerce un pouvoir d’influence et d’exemplarité envers l’âme, une âme où se forgent les convictions et les croyances de notre vie.

Nous subissons toujours un effet de balancier. Si nous nous nourrissons des choses du monde, nous aimerons naturellement les choses du monde. Si, au contraire, nous nous nourrissons des principes de Dieu, notre être entier apprendra à aimer les choses « d’En-Haut^4 ».

Ainsi le Seigneur t’invite à aimer l’Éternel ton Dieu de tout ton cœur (esprit), de toute ton âme (âme) et de toute ta force (le corps). Ces trois essences qui nous ordonnent –dans le sens d’ordonnancement– sont insécables ; elles peuvent bénir, servir, louer et honorer le Seigneur de manière coordonnée, c’est-à-dire mature^5.

Avec amour,
Freddy De Coster

coordonnées livre et le covid 19 vu par Luther

D’abord les coordonnées du livre qui parle en profondeur de l’être. “l’homme spirituel” de Watchman Nee éditions Vida. Ce livre dense est d’une grande profondeur et un monument de la littérature chrétienne.

Ci-dessous un article intéressant trouvé dans la new letter de Eric et Rachel Dufour

Lorsque Martin Luther a été confronté à la peste noire, il a écrit ces mots sages qui peuvent nous éclairer sur la façon dont nous abordons les événements qui se passent dans notre monde en ce moment …

« Je demanderai à Dieu par miséricorde de nous protéger. Ensuite, je vais enfumer, pour aider à purifier l’air, donner des médicaments et les prendre. J’éviterai les lieux, et les personnes, où ma présence n’est pas nécessaire pour ne pas être contaminé et aussi infliger et affecter les autres, pour ne pas causer leur mort par suite de ma négligence. Si Dieu veut me prendre, il me trouvera sûrement et j’aurai fait ce qu’il attendait de moi, sans être responsable ni de ma propre mort ni de la mort des autres. Si mon voisin a besoin de moi, je n’éviterai ni lieu ni personne, mais j’irai librement comme indiqué ci-dessus. Voyez, c’est une telle foi qui craint Dieu parce qu’elle n’est ni impétueuse ni téméraire et ne tente pas Dieu. »

Œuvres de Luther Volume 43 p. 132 la lettre « Que l’on puisse fuir une peste mortelle » écrite au révérend Dr. John Hess